L'équipe de choc qui fait vivre L'écran

Raphaël Jodeau, critique et coordonnateur
Après des études de droit, de criminologie et de sciences politiques, Raphaël Jodeau prend la direction opérationnelle d'une structure de réinsertion sociale dans les Yvelines, puis développe un réseau de spécialistes en droit et en psychologie pour une association de défense des droits des victimes. Tout au long de son activité professionnelle, il réalise progressivement combien l'absence de culture est déstructurante pour l'homme et s'intéresse tout particulièrement à l'impact des images. Après avoir travaillé avec Pierre d'André (Secrétaire Général de la Vox et fondateur des Réseaux d'organismes culturels), qui le forme à la critique de cinéma, il accepte alors de mettre ses compétences juridiques et culturelles au service de l'association DEFI CULTUREL, puis devient coordonnateur de L'Écran en 2010 et du collectif Sauvons l'art ! en 2012. Raphaël Jodeau est également Auditeur de l'Institut des Hautes études de Défense Nationale, Officier de réserve auprès du Gouverneur militaire de Paris, marié et père de quatre enfants.
Matthieu Jodeau, webmestre
Actuellement ostéopathe de profession (nous non plus, on voit pas le rapport ! ), Matthieu se consacre essentiellement à la mise en ligne des articles ainsi qu'à l'envoi de l'infolettre. Son travail consiste également à vérifier le site internet afin d'y déceler les éventuelles améliorations à lui apporter. Matthieu a rejoint L'écran parce qu'il y a vu un réel intérêt : celui d'apporter à la société un regard nouveau et pertinent sur le cinéma ... Un regard éducatif !
Véronique d'André, responsable des parcours
Véronique est professeur de français au collège-lycée, responsable des parcours, et cadre de la formation des critiques
Raphaëlle Morizot, coordination des correcteurs
Raphaëlle Morizot est bibliothécaire à Paris, après un cursus de lettres, une formation aux métiers du livre et plusieurs activités dans la filière de l'édition.
Philippe de Labriolle, conseiller scientifique
Philippe de Labriolle est Docteur en Médecine, diplomé de la Faculté Saint-Antoine (UER Paris VI), Psychiatre des Hôpitaux, et Praticien hospitalier au CHD G. Daumezon de Fleury-les-Aubrais, Ancien interne des hôpitaux psychiatriques de l'Ile-de-France, il est titulaire d'un CES de Criminolologie appliqué à l'expertise psychiatrique (UER Paris V).
Marié, père et grand-père, il est par ailleurs cinéphile et soucieux de transmettre le patrimoine commun dans toutes ses composantes.
Vassiliki-Piyi Christopoulou, conseiller scientifique
Diplômée en philosophie (Université d'Athènes), Docteur en psychopathologie fondamentale et psychanalyse de l'Université Paris 7 Denis Diderot et titulaire d'un Master 2 de science pénitentiaire et de politique pénale de l'université Paris II Panthéon Assas. Elle est qualifiée aux fonctions de Maître de Conférences en psychologie, et assure diverses charges de cours à l'Université publique et privée, ainsi qu'à l'Ecole Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse.
Georges Souchon, conseiller scientifique
Titulaire d'une maîtrise de droit privé de l'Université Paris II et de la FACO, ancien élève de l'I.E.P. Sciences Po Paris, section Service Public, Georges SOUCHON est inscrit au Barreau de Paris depuis 1977 ; membre fondateur de la Fédération d'Audit Inter Conseils, il est spécialisé en droit social depuis 1979 et titulaire du certificat de spécialisation en droit social du Barreau de Paris. Il exerce aussi en droit de la propriété littéraire et artistique.
Jacques Heers, conseiller scientifique
Historien spécialiste du Moyen-Âge et enseignant, Jacques Heers se consacre aujourd'hui à la recherche et à l'écriture. Sa connaissance précise de l'histoire nous permet d'enrichir notre approche de l'image : mesurer l'historicité d'un film est aussi un moyen d'aborder l'image de manière active. Tous nos remerciements à Jacques Heers pour son ouverture au monde de l'image. En rejoignant le conseil scientifique de l'Ecran, il apporte la garantie d'un travail d'ensemble sur la question de l'image.
Pour plus de détails sur Jacques Heers, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Heers

Philippe Souchon, critique
Philippe Souchon est étudiant en Histoire, après avoir exploré le droit pendant un an. Rendant un véritable culte à Baudelaire et Mozart, il a ajouté depuis longtemps à cette liste idolâtre des artistes comme De Niro, Scorsese, Di Caprio, Mallick, Nolan ou encore Bale. Attaché au jeu vrai et subtil prôné par Stanislavski et l'Actors Studio qui en a hérité, c'est un littéraire assumé qui aime lorsqu'un scénariste étudie ses personnages comme Racine, plutôt que Besson, et donc « les hommes tels qu'ils sont ». Le cinéma a toutefois sa manière de raconter une histoire, celle que nous apprend Le Dernier Nabbab ; il est une façon nouvelle (dans l'Histoire des Arts) de réfléchir : l'homme qui s'observe et s' interroge. Au diable les pop-corns, si vous préférez voir le cinéma comme un art, et non comme une industrie, c'est par ici ...

F M, pigiste
Travaillant dans l'audiovisuel, naturellement passionnée de cinéma mais aussi d'art en général, de musique et de philosophie, FM s'intéresse également à l'impact psychologique des films sur les personnes, ce qui nécessite de prendre un peu de recul pour revenir au réel.
Elle souhaite aiguiser son esprit critique et nous avertir des dangers illusoires. Le cinéma est pour elle un grand plaisir à consommer avec prudence et modération.
Jean-Baptiste du Potet, critique
Diplômé d'une Maîtrise d'histoire à la Sorbonne et d'un Master 2 en géopolitique à Paris 1-École normale supérieure, Jean-Baptiste a également effectué une formation professionnelle au Conservatoire libre du cinéma français. Connaissant l'administration, il a travaillé durant cinq ans au service des Affaires étrangères et de la Défense. Il a notamment réalisé plusieurs missions au profit du Cinéma des Armées en tant qu'assistant-réalisateur. Admirateur d'Alan Pakula et de David Fincher, il s'intéresse au cinéma politique et prépare un roman de politique-fiction.
Thibaut Picard Destelan, critique
Thibaut Picard Destelan est étudiant en mathématiques. Passionné de musique et de photographie, c’est un esthète qui admire le pouvoir qu’a le cinéma d’élever nos sens. Mais le rêveur est aussi mathématicien et cherchera toujours à comprendre et analyser le cinéma qu’il aime. Il ne pense pas que l’esthétique est intouchable ou insondable, au contraire : il cherchera à mieux aimer ce qui est beau en voulant l’expliquer. Ainsi il s’intéresse au talent de mise en scène de Sergio Leone ou David Fincher à l’écriture de Christopher Nolan, ou encore au jeu Cillian Murphy… Bref, à tout ce qui est mystérieux et efficace ! Mais c’est sans une once de honte qu’il avoue suivre avec attention la sortie des films Marvel ou des Bessoneries Europacorp : on peut aimer les bons whiskies et prendre à l’occasion un verre de Coca…
Anne de Pontonx, critique
Étudiante en art, spécialisation “architecture et design”, à Paris [LISAA], Anne est spécialement intéressée par les différents regards que la photographie, la musique, la peinture ou le cinéma permettent de porter sur le monde, chacun à sa manière. Elle est également intéressée par la réflexion sur le sens du monde qui nous entoure, ce pourquoi elle suit des cours de philosophie politique. Après avoir rédigé des critiques de films dans le journal d'un collège-lycée, Anne a souhaité poursuivre dans cette voie. Le cinéma, en effet, est aujourd'hui, avec la musique, la plus importante source artistique côtoyée, notamment par les jeunes. Comme art, le cinéma peut introduire de la beauté ou révéler des richesses dans le monde. Mais il peut aussi être instrumentalisé pour soumettre les spectateurs à sa violence. La critique cinématographique, dont le rôle ne se limite pas à l’appréciation des choix esthétiques retenus, aide à discerner ce qui, à travers eux, enrichit ou dessert. Anne est intéressée à pratiquer cette activité pédagogique qui, finalement, rattache la critique à l’art lui-même dans la mesure où comme lui, elle tend à faire aimer ce qui est beau.
Guillaume Pottier, pigiste
Marié et père de quatre enfants, ingénieur pétrolier, a vécu plus de dix ans hors de France dans des pays aussi divers et ensoleillés que l’Angola, les Emirats Arabes unis, le Nigéria et la Russie. Ses mythes fondateurs sont Tintin, qui lui a donné le goût des voyages, et la mythologie grecque, dont il a retenu la recherche du Sens. Ajoutez à cela la quête de la Vérité transmise par sa foi, ainsi que le côté « geek » fréquent chez les ingénieurs, et vous obtenez un cinéphile philosophe qui milite pour que l’Art et la Culture conservent leur fonction primordiale d’enseignement, et ne s’avilissent pas dans la distraction (ce qui n’empêche pas d’apprécier « la Guerre des Etoiles »).
Ils ont travaillé avec L'écran... et reviennent de temps à autres ;-) !

- Louis-Marie Carlhian

- Nicolas Charlier

- Cécile Chavériat

- Jean-Noël Cousin

- Anne d'André

- Benoît d'André

- Louise-Anne d'André

- Raphaëlle de Feydeau

- Louis-Marie de L'Épinois

- Élisabeth de Noury

- Camille de Valous

- Raphaël du Chazaud

- Louis-Marie Gabillet

- Amandine Garcia

- Élisabeth Gérard

- Stéphane Jourdain

- Jérémy Le Gal

- Jean Losfeld

- Clarisse Mian

- Éric Mortreuil

- Émily Rowe

- Stéphanie Thomas

- Thorfinn

- Mathilde Tritscher

- Florent Trolley de Prévaux